La Danse, Chemin de Guérison (*)

Nous avons tous appris que bouger est essentiel pour la santé, et la danse, assurément, est bien plus que cela. 

Avez-vous remarqué que le mot émotion (e-motion) renvoie au mouvement? Que la nature même de l’émotion est d’être en mouvement, voire de nous mettre en mouvement, en danse, en vie, envie?
La danse est une ostéopathie naturelle et spontanée, qui permet au corps de libérer les multiples tensions apportées par la vie quotidienne.
Ainsi évacuée, cette somme de conflits intérieurs ne s’accumule plus dans le corps, ce qui nous permet d’éviter dans bien des cas la somatisation et donc la maladie.
La danse nous offre la possibilité d’exprimer nos non-dits, car danser, c’est donner la parole au corps.

La danse (dans « se », dans soi) rassemble en notre cœur le corps, l’âme et l’Esprit, elle rassemble aussi entre eux les individus qui célèbrent la vie en dansant, elle nous relie, elle nous connecte (dansons! dans « on »!).

Sous bien des formes, cette pratique a toujours été présente chez les humains, aussi loin que nous mènent nos racines animales: laisser danser le corps, c’est laisser s’exprimer nos mémoires, des plus récentes aux plus anciennes. Tout peut être dansé: la terre ou le feu, l’animal ou le végétal, l’enfant ou le fou, aussi bien que l’invisible, comme le sentiment ou l’émotion.

La danse est une pratique complète et holistique, elle nous aligne, nous ouvre, et découvre nos potentiels. Elle permet la rencontre intime, avec soi, avec nos frères et nos sœurs aussi bien qu’avec avec notre environnement,…
Mais également et peut-être avant tout, danser nous met en relation avec ce qui nous dépasse, ce qui est mystérieux, avec cette partie de l’existence qui est « magique ».

Voilà pourquoi je perçois la danse comme une pratique de reliance, une pratique spirituelle et comme un véritable art de vivre. Voilà pourquoi je danse et voilà pourquoi je fais danser!

Alors,… mais c’est bien sûr: dansons!

Fabrice.

(*) C’était l’intitulé d’une conférence que donnait le Dr Edouard Van den bogaert a donné à Bruxelles, je ne saurais que trop vous recommander une rencontre avec cet homme, médecin et conférencier, passionnant (www.evidences.be).

L’illustration est de Susan Seddon Boulet.